La thérapie, plus que jamais, continue…

Gerhard Richter Abstract Painting (1990)

Durant les mesures de confinement, j’ai cessé les séances en « présentiel » mais la thérapie, plus que jamais, continue. Je propose des séances de thérapie à distance par Skype, Whatsapp, ou par téléphone.

Évidemment, une séance à distance, ce n’est pas pareil qu’en face-à-face. Surtout quand on se targue de faire de la Thérapie Relationnelle. Nombre de thérapeutes ont néanmoins appris, ces dernière années, à utiliser cet outil dans les cas où ce n’est vraiment pas possible de faire autrement : un patient – ou un thérapeute – qui déménage mais veut continuer le travail ; un patient a des soucis de santé qui le condamne à rester chez lui. Bref des situations exceptionnelles.

La situation que nous vivons aujourd’hui avec cette épidémie de COVID-19 et les mesures de confinement est exceptionnelle. Peu d’entre nous ont eu à vivre une expérience comme celle que nous allons tous faire pendant plusieurs semaines. Car selon toute vraisemblance, cette situation va durer…

Continuer la thérapie

Proposer des séances en ligne, c’est d’abord le souci de maintenir un lien thérapeutique installé depuis des semaines, des mois, voire des années avec certains patients, et de poursuivre le travail engagé. « Engagé », c’est bien le mot. Le thérapeute et le patient sont engagés dans une relation. Il s’agit de prendre soin de ce lien.

Car la grande affaire de la thérapie, c’est la question du lien. Toutes les problématiques qu’amènent les patients peuvent – doivent ? – être regardé sous le prisme du lien : le lien à soi, le lien aux autres, le lien au monde. Car c’est souvent là que ce cachent nos blessures, nos difficultés, parfois nos impossibilités.

Pour le patient, faire l’expérience que dans une situation difficile quelque chose du lien « tient », c’est une expérience fondamentale.

Démarrer une thérapie ?

La situation que nous vivons peut aussi faire ressurgir des choses qui étaient enfouies ou donner une acuité nouvelle à des difficultés qui étaient déjà là, mais avec lesquelles on composait jusqu’alors.

Certains symptômes sont des indications pour entamer un travail avec un thérapeute : Stress et Anxiété, crises d’Angoisse, troubles alimentaires, perte de sommeil, addictions, troubles obsessionnels…

La thérapie est indiquée pour lutter contre le mal-être, les difficultés relationnelles, les états dépressifs, le manque de confiance en soi, la perte de sens, l’isolement, la difficulté à être seul, la sensation d’être enfermé dans des schémas qui se répètent…

Il peut être tentant de se dire qu’on verra plus tard, que ce n’est pas le moment, qu’il y a d’autres choses plus urgentes, que ce n’est pas la priorité, qu’on va faire avec, qu’on n’est pas le(s) seul(s) à avoir des difficultés. Et puis, on peut aussi se dire que la période actuelle nous offre la possibilité – parfois la nécessité – de faire différemment de ce que l’on a toujours fait… Ce peut être une période propice pour démarrer une thérapie.

Il me semble important, pour les personnes qui souhaiteraient démarrer un travail thérapeutique dans la période actuelle, de choisir un thérapeute dans sa zone géographique, afin de pouvoir basculer, une fois la période de confinement terminée, vers des rendez-vous en face-à-face, que rien ne peut remplacer.

*

A DESTINATION DU PERSONNEL SOIGNANT DE L’AGGLOMÉRATION NANTAISE

Je suis disponible pour faire des séances d’écoute et de soutien ponctuels gratuitement par téléphone, Skype, Whatsapp, pour que vous puissiez partager ce que vous vivez dans la période que nous vivons : vos craintes, vos peurs, vos difficultés dans votre activité professionnelle…

Je propose des séances de 30 à 45 minutes sur rendez-vous. Il ne s’agit pas de thérapie, mais d’être juste à l’écoute de ce que vous vivez.

Nantes

Cabinet Naturae

114 rue des Hauts Pavés
Tramway ligne 3, arrêt Félix Faure

Paris

CPBPL

59 Boulevard de Ménilmontant
75011 Paris
Métro : Père Lachaise

Patrick Déniel

psychopraticien relationnel

06 31 83 75 07

patrickdenielpsy@gmail.com